Bloquer vos pubs grâce au fichier hosts

Bloquer les pubs sur votre machine sans installer de logiciels tiers, c’est possible grâce à Steven Black qui a récemment mis en ligne un fichier hosts, permettant de bloquer les adresses des hébergeurs de pubs, à l’heure où j’écris ces lignes il en contient 27,254.

Si vous le souhaitez vous pouvez télécharger et installer le fichier prêt à l’utilisation ici, pour savoir dans quel dossier le glisser, rendez vous un peu plus bas dans l’article, section Où se trouve mon fichier hosts ?

Qu’est ce qu’un fichier hosts ?

bloquer pub hosts

Un fichier host est un fichier texte utilisé par la quasi-totalité des OS (que vous trouverez sous la forme d’un fichier nommé hosts, sans extension) pour rediriger des adresses internets à des adresses IP.

Sur la quasi-totalité des OS, le fichier hosts est prioritaire face aux DNS. C’est une des raisons pour lesquelles certains pirates utilisent ce moyen pour rediriger les adresses des serveurs de vérifications des licences de logiciels vers une adresse nulle afin que la licence ne soit jamais vérifiée. Le principe ici est exactement le même, sauf que les adresses « nullifiées » sont celles des fournisseurs de pubs, empêchant ainsi leur affichage.

But du projet :

Son projet consiste à combiner les fichiers hosts bloquant les pubs sur internet, facilitant ainsi la gestion de ce procédé et sa mise à jour. Actuellement son fichier rassemble :

Où se trouve mon fichier hosts ?

Mac OS X, iOS, Android, Linux

/etc/hosts

Windows

%SystemRoot%\system32\drivers\etc\hosts

Mise à jour du fichier

Il suffit d’utiliser le script updateHostsFile.py qui générera automatiquement un fichier hosts basé sur le dossier data. La mise à jour peut se faire en allant chercher la nouvelle version du fichier directement sur le net ou en utilisant le fichier hosts déjà présent sur votre ordinateur.

Vous n’avez alors qu’à utiliser la commande qui suit :

python updateHostsFile.py

Le script fonctionne avec python 2 et 3, vous pouvez l’utiliser avec les options suivantes :

--auto, -a: le script s’exécute sans rien vous demander, vous noterez alors que :

  • Les sources hosts sont mises à jour.
  • Le fichier hosts qu’utilise votre ordinateur ne l’est pas.

--ip xxx.xxx.xxx.xxx: Pour spécifier une URL de redirection, par défaut l’adresse 0.0.0.0 est utilisé.

L’auteur précise qu’utiliser 0.0.0.0 au lieu de 127.0.0.1 accélère la requête car nous n’attendons pas alors de timeout. Cela évite aussi d’interférer avec un probable serveur web tournant en local.

Comment y ajouter vos modifs perso ?

Si vous avez déjà un fichier hosts personnalisé, il suffit de placer son contenu dans le fichier myhosts.

A noter: Votre OS met les requêtes DNS en cache. Vous pouvez le rafraîchir manuellement une fois que votre nouveau fichier est en place :

 Mac OS X

sudo dscacheutil -flushcache;sudo killall -HUP mDNSResponder

 Windows

ipconfig /flushdns

 Linux

  • Debian/Ubuntu
sudo /etc/rc.d/init.d/nscd restart
  • Linux + systemd
sudo systemctl restart network.service
  • Fedora / Arch Linux & dérivés utilisant Network Manager
sudo systemctl restart NetworkManager.service
  • Arch Linux & dérivés utilisant Wicd
sudo systemctl restart wicd.service

C’est tout pour aujourd’hui ! emoji

 

Envie de partager ?
TwitterFacebookGoogle+LinkedIn

Poster un Commentaire

avatar