Aujourd’hui on m'a envoyé le site d'un journal afin que je jette un d’œil à leur paywall. Si j'en parle ici vous pouvez facilement deviner que je n'en suis pas rentré bredouille.

Nous voilà donc repartis pour une nouvelle histoire d'amour entre la presse, leur paywall et Google.

Après quelques recherches basiques, je n'avais rien trouvé d'intéressant. CSS niet, user-agent niet, headers niet. Quoi que, CSS niet ? En fait...

Aille Aim Pi

L'AMP (Accelerated Mobile Pages) est un format d'affichage de pages web sur mobile que Google a mis en place et pour lequel un forcing est fait depuis quelque temps.

TLDR: Vous n'avez pas de version AMP de vos pages web ? Votre SEO tankera.

Afin de vous aider à mettre en place le format,le projet AMP a mis à disposition, sur son compte github, plusieurs ressources et exemples de code.

Parmi ceux-ci, vous avez toute une section sur les paywalls. Dans cette dernière on y retrouve plusieurs façons de gérer les sections d'articles et les prérequis pour leurs affichages.

L'attribut amp-access-hide me titille alors, marqué comme celui étant destiné aus contenus premiums.

Donc ça serait aussi simple ? Trouver la version AMP d'une page et supprimer un attribut ?

Et bien oui. Le reste de l'article est bien dans la section taguée amp-access-hide, sur laquelle est appliqué un CSS display: none.

Évidemment, comme pour le précédent article, on peut automatiser ça:

[amp-access][amp-access-hide] {
display:block !important;
}

En format bookmarklet: ici.

La seule difficulté est donc de trouver l'URL AMP de la page que vous êtes en train de lire, sous réserve bien entendu que le site en question en propose une et que le paywall soit integré comme dans leurs recommandations.

Je conclurai en disant que cela était prévisible. Le projet AMP étant initié et forcé par Google, il n'est pas étonnant qu'en suivant leurs recommandations vous lui permettiez de se gaver avec votre contenu.