Pokemon GO et Root : Niantic VS World

MON CORPS MON CHOIX

Oups, pas encore une phrase complète et ça part dans tous les sens, mais c’est un peu dans cet état d’esprit que j’écris cet article, un mélange de colère, de fiertés et de revendications.

 Flash Back

Dimanche matin, je me réveille et vois que la mise à jour 0.37 de Pokemon GO est disponible, moi qui pensais qu’elle sortirai le 16. Je vous avoue être assez content d’avoir enfin ma chance de finir mon Pokédex, merci à mon reptincel qui me sert maintenant de compagnon.

Je lance le jeu, temps de chargement assez long… C’est pas nouveau, j’ai déjà eu à plusieurs reprises des messages d’erreurs car le jeu n’aime pas utiliser autre chose que le wifi ou la 4G. Passons.

Je commence à lurker un peu les actualités et tombe sur le message que reçoivent les joueurs rootés.

pokemon-go-root-erreur

Pas la peine d’être physicien nucléaire pour faire le rapprochement, mon OnePlus One est rooté, je suis donc out.

Niantic VS Wild : 1 à 0

Niantic vient de mettre out la totalité des powerusers Android, dont je fais parti, sans aucune pression.

Je dis powerusers, mais je ne suis pas fan de cette appellation. Notre communauté, et je ne parle plus des joueurs de Pokémon, est composée d’une multitude d’individus aux compétences variées.

Nous avons tous un métier en dehors de ces bidouilles et du jeu. Personnellement, je suis administrateur systèmes & réseaux, mon téléphone perso me sert aussi pour le travail, j’utilise quotidiennement des fonctionnalités liées au root.

Nous aurions alors 3 choix :

  • Arrêter de jouer à Pokemon GO
  • Acheter un deuxième appareil exclusivement pour jouer ou travailler
  • Arrêter d’utiliser les fonctions root de notre téléphone pour le travail

Vous réfléchissez déjà sur votre choix ? AUCUN.

Il est HORS DE QUESTION qu’une société privée vienne interférer sur mon travail ou sur certaines de mes activités qui ne lui sont pas liées.

Ah bah on fait quoi alors ?

hqdefault

Comme d’habitude minus, on contourne le système.

 Niantic VS Hackers : 0 à 1

Je vais donc vous présenter 2 façons différentes de pouvoir continuer à jouer avec un téléphone rooté.

dont-drink-and-root-sh-600x600

Disclaimer :

Si vous ne savez pas ce que vous faites, ne faites rien.

Les manipulations que je vais décrire pourraient mettre votre téléphone ou tablette H.S.

Vous êtes prévenus.

Solution 1 : Systemless root avec Magisk

Alors là, on a un grand gagnant qui en l’espace d’une journée a vu le nombre d’utilisateur de son projet monter en flèche.

Depuis Android 4.3, le daemon « su » qui gère les requêtes d’accès root doit se lancer au démarrage avec assez de permissions pour effectuer les taches qui lui sont demandées. Ceci était à la base effectué en modifiant les fichiers se trouvant sur la partition system d’Android.

Sauf qu’au début de la version Lollipop, avant que l’on puisse utiliser la méthode traditionnelle, il n’etait pluspossible de lancer le daemon. La solution trouvée à cela était d’utiliser une version modifiée de l’image de boot. C’est ainsi qu’arriva le root « systemless », obtenant ce nom car nous n’avions plus besoin de modifier les fichiers de la partition system.

La procédure d’installation est la suivante :

  • Partir d’une installation « fraîche » non root où Pokemon GO se lance sans problème
  • Flasher Magisk v6 via le recovery
  • Flasher phh’s SuperUser via le recovery
  • Installer Magisk Manager via l’apk
  • Installer le super user de phh via Google Play (ou autre)

Pour plus d’infos sur la procédure, rendez vous sur le forum XDA.

Maintenant lorsque vous voudrez jouer à Pokemon GO, il suffira d’ouvrir Magisk Manager et de désactiver le root simplement en appuyant sur le bouton prévu à cet effet.

pokemon-go-root-magisk

Notez que le jeu fait un check lorsqu’il se lance, mais aussi lorsqu’il est lancé. Donc vous ne pouvez pas simplement désactiver le root, lancer le jeu et le réactiver.

Solution 2 : Multirom

multirom-android-root-pokemon-go-nethunter

La solution pour laquelle j’ai opté car j’utilise Nethunter.

Ce dernier n’étant pas forcement compatible avec Magisk, ou alors la bidouille est bien plus compliquée que de simplement installer multirom.

Multirom permet d’avoir sur son téléphone une multitude de rom différentes, sympa pour tester d’autres roms sans pour autant faire le grand pas, ou pour avoir une copie de notre rom principale et tester des bidouilles sans risquer la réinstallation.

Ce qui nous intéresse ici, c’est de pouvoir avoir sur le même téléphone une rom rootée et une autre clean.

Plusieurs procédures d’installation existent, la première consistant à rooter votre rom principale et laisser multirom tout installer lui même. La deuxième elle, vous demande de tout installer à la main.

L’avantage de cette dernière réside, dans le fait de ne pas avoir à rooter votre rom principale pour installer multirom. Dans mon cas nethunter root automatiquement votre rom, je n’avais donc pas à root la première puis à la derooter une fois multirom installé.

Notez que peu d’appareil sont compatibles, renseignez-vous avant de procéder à une installation !

Place à la procédure d’installation :

  • Partir d’une installation « fraîche » non root où vous testez que Pokemon GO se lance sans soucis et qui vous servira pour ce dernier
  • Installer le recovery TWRP spécial multirom, grâce à fastboot
  • Flasher multirom via le recovery
  • Flasher votre 2nd rom via le recovery dans l’onglet multirom
  • Booter sur votre nouvelle rom
  • La mettre en miette grâce au root et tout ce que vous aimez faire

Pour plus d’info sur la procédure, rendez vous sur PhoneAndroid.

Ainsi, vous pouvez choisir au démarrage quelle rom utiliser. A vous de choisir ensuite laquelle vous voulez utiliser à plein temps, et laquelle vous servira de temps en temps, en fonction de votre utilisation du root et de votre temps de jeu Pokemon.

Personnellement, je n’ai pas fais compliqué la seule différence entre les 2 roms est qu’une à Pokemon GO d’installée, et l’autre Nethunter, toutes les autres applications sont installées et paramétrées de la même manière sur les 2, ainsi je n’ai à redémarrer que si j’ai besoin de l’un ou de l’autre, mes autres utilisations, tel que du simple surf, regarder mes mails, etc, ne sont pas touchées.

 Bonus : Pokemon GO et jailbreak

jailbreak-pokemon-go-root-iphone-ios-cyda

Pour ceux qui ont un iPhone ou iPad jailbreaké il y a une solution temporaire, étant donné que l’application ne fait que cacher votre jailbreak, rien ne nous garantis non plus qu’un ban ne pourrait pas tomber pour son utilisation.

  • Ajouter http://xcon.crazy.net à vos repos Cydia
  • Installez xCon via ce dernier

Et c’est tout !

 

Envie de partager ?

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz